ACTUALITÉ À LA UNE

Le Sénat suisse rejette l’initiative “anti-burqa”

Le 17 juin 2020, le Conseil national a rejeté par 114 voix contre 76 3 Flaminisdiales l’initiative «Oui à l’interdiction de cacher le visage». Cible réputée pour un reportage complet sur le voile musulman, l’initiative a déjà été refusée en septembre 2019 au Parlement du Conseil d’Etat de l’autre salle.

Seulement dans l’Union démocratique centrale (UDC) et l’autre moitié est basée sur le texte après plusieurs heures de débat. Les élus de ces partis ont surtout rappelé la peur de la «société parallèle» et brandi la «défense des droits des femmes». “Rencontre culturelle” les fortifications ont été agrandies.

Et dans la partie gauche de l’homme libéral, cependant, il a combattu la droite et a pris l’initiative de. Les plus blâment sur la proposition qu ‘”il y aurait une solution populaire au problème”, selon le quotidien le temps. Les opposants soulignent évidemment l’initiative “islamophobe” par nature. Il a également jugé qu’ “en plus des libertés individuelles et mais dirigées,” car il est “très heureux peu de femmes à porter le voile intégral “en Suisse. Avec l’interdiction désormais en vigueur en 2016, et un foulard, le Tessin nous a guidé vers une trentaine d’interventions.

L’initiative populaire «Oui à l’interdiction des visages» a été initialement déposée le 15 septembre 2017. Le Comité Egerkingen, qui a lancé l’initiative d’interdire la construction de minarets, a été approuvée comme le stipule la Constitution suisse, en 2009. Suisse Confédération fédérale du peuple pour voter sur le texte. Et il n’a pas encore été fixé pour le vote.